chemins de ronde - Pro Loco Lorette

Aller au contenu

Menu principal :

Ils sont l'un des aspects les moins connus de la basilique, bien que ils la rendent ainsi unique d'un point de vue architectural. Les chemins de ronde, typiques des bâtiments militaires, traduisent ce bâtiment dans l'un des rares exemples de l'église-forteresse sur le le territoire italien. Clos au public depuis cinq cents ans, ce trésor architectural a finalement été restauré en occasion du Jubilé de l'an 2000, puis ouvert aux visiteurs désireuses de profiter d'une structure architecturale fascinante qui offre des vues intéressantes de la physionomie de la basilique et du paysage environnant de la mer, colline et montagnes.
La construction des chemins a été décidée au cours de l'édification de l'église, commencée en 1485, pour protéger la basilique et ses trésors des attaques de pirates. La charge a été initialement confiée à Giuliano da Maiano, dont le plan initial est admirable dans les créneaux de la tour nord.
En
réalité le plan des fortifications encore visibles aujourd'hui est due à Baccio Pontelli, ingénieur général des forteresses papales dans le Mars d'Ancône, qui depuis 1488 a changé la conception de Giuliano da Maiano en realisant un chemin typiquement de la Renaissance qui combine la nécessité de la défense avec le raffinement de formes. En fait, les chemins, connus sous le nom de "rocchette", sont non seulement une solide ligne de défense, mais contribuent à la basilique majesteuse et dans le même temps élégant.
Par "rocchette", auxquels on accède en montant environ quatre-vingt étapes, vous pouvez jouir d'une très étendue panorama qui va du Mont Conero au Gran Sasso et va sur la côte Adriatique à l'est et sur les montagnes à l'ouest.

Retourner au contenu | Retourner au menu